SATYRICON

LE LIVE REPORT 1er octobre 2017

Mother North… Il fallait être au Sud de Nantes hier soir, à Rezé plus précisément, pour trouver le Nord !

 

Pour honorer et promouvoir la sortie de leur 9eme album, Satyricon, le mythique duo venu d’Oslo avait donc choisi de passer par la Barakason, précédé de Fight the Fight et Suicidal Angels !

 

C’est devant un public qui lui était déjà largement conquis et frétillant comme un corbeau noir sur une pierre tombale que Satyr Wongraven, perdu dans la brume et le cheveu bien gominé, a harangué la salle, se tenant aux deux pointes de son trident comme un capitaine accroché à la barre de son navire.

 

« To our brethren in the dark », « A nos frères dans les ténèbres »… Ça c’est sûr, il faisait plutôt sombre dans la salle… Et Satyricon, même si son style a évolué tout au long de sa discographie, continue de distiller cette douce noirceur mélancolique… C’est un peu sa marque de fabrique.

 

Contrairement aux Parisiens malchanceux de la veille (le groupe a dû annuler sa date du 30 septembre pour cause de problème technique), les fans du Grand Ouest ont eu droit à un set généreux de 1h45 et 15 morceaux qui balayaient bien l’univers des Norvégiens :

 

« Repined Bastard Nation », « Commando », « Black Crow », « Our world rumbles tonight »… « Midnight Serpent » et « Deep Calleth Upon Deep » pour le dernier album. Et une magistrale interprétation de « Mother North » qui fait lever toutes les « horns » de la salle ! A noter : les roulements percussifs de Frost sont toujours aussi bluffants.

 

On en redemande. Avec Satyricon, le pentagramme n’a pas fini de brûler… !

 

Hugo Chereul pour Metal Mad TV

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
logo-hellfest.png
unnamed (1).png