Rechercher
  • ENGEL

Interview REDEMPTION

Mis à jour : sept. 24

  • Faites-nous une brève présentation de votre groupe. Votre style, votre histoire.

Mat : Nous avons commencé Redemption en janvier 2017 avec un de nos copains à la basse. Au bout de quelques mois ça n’a plus fonctionné avec lui. Nous avons demandé à JS notre père de le remplacer le temps de trouver quelqu’un… En fait Rod et moi nous voulions jouer avec lui et nous n’avons pas cherché de remplaçant. Les concerts se sont enchainé très rapidement ensuite.



Quelles sont vos influences musicales ?

Mat : Nous écoutons vraiment un peu de tout mais nous admirons beaucoup Lemmy et Motorhead, Johnny Cash,  qui sont ce qu’on peut appeler des influences autant musicales que par leurs parcours de vie. J’adore Monster Magnet pour le song writting…

JS : Nous aimons aussi beaucoup la scène Punk du début des années 80… des groupes comme GBH ou Discharge. Le coté direct et sans fioritures des Ramones. Nous sommes un peu comme tout le monde en fin de compte aimons les artistes qui ont une histoire à raconter.

  • Parlez-nous de votre nouvel EP «ANGEL », qui est sorti en juin dernier,  sa conception et son concept.

Mat : Nous avons été très choqués en août 2018 par l’assassinat d’une femme en  Amérique du Sud par son mari. Il avait commencé à la frapper en voiture, ensuite dans l’immeuble pour finalement la balancer par la fenêtre de l’appartement. Elle n’a pas pu à s’echapper, personne n’était là pour l’aider, elle a été massacrée par quelqu’un qu’elle aimait... Il y a eu 120 femmes, mamans, filles, grand-mères, sœurs assassinées l’année dernière (2018) en France. La violence domestique est un poison qui détruit les familles sur plusieurs générations. La chanson « Angel » est notre manière de dénoncer cette violence qui concerne malheureusement beaucoup trop de monde. Plusieurs autres compos inédites (Worlds is Mine, Soon The End, I’m not Afraid) accompagnent ce titre ainsi que quelqu’un de nos tout premiers morceaux (Get Rid, Let it Die). Nous avons souhaité, pour ce premier EP studio, travailler avec quelqu’un avec qui nous avions l’habitude de travailler. C’est donc avec Sylvain Masure (Mass hysteria) que nous sommes entrés en studio, car il est aussi notre ingénieur son pour la scène. C’est quelqu’un de super autant humainement que sur le plan professionnel. Le mastering a été confié à Magnus (tagada jones, no one is inncent) car il est une des référence pour le rock et le metal. Il nous a été recommandé par tout notre entourage.

  • Parlez-nous de votre Live au Hellfest 2018.

Mat : Tu sais le hellfest c’est immense, lorsque t’as une place devant une stage tu l’as pour toute la journée. Nous avons joué en premier sur la mainstage 2, donc vue plongeante sur l’entrée. Lorsque nous avons joué les premieres notes nous avons vu les gens arriver en courant. Des milliers de personnes se précipitaient en courant pour venir se coller au crash barrières des mainstage. C’est une image assez semblable à un film comme Brave heart ou seigneur des anneaux. Comme une armée déchainée qui avance en courant.

  • Quel souvenir gardez-vous de cette expérience?

Mat : Je garde le souvenir du meilleur jour de ma vie. Un souvenir indélébile. J’ai été mon héro pendant une journée.

  • Question pour Rod, qu’est-ce que ça fait d’être le plus jeune batteur à avoir joué au Hellfest ?

Rod : Tu sais je ne me suis jamais senti comme le plus jeune ceci ou le plus jeune cela. Je cherche toujours à me dépasser afin que les gens me jugent sur ma prestation en oubliant mon âge.

Je garde le même souvenir du Hellfest que mon frère. Je suis très heureux d’avoir été le plus jeune batteur !

  • Que pensez-vous de la scène métal et rock française ?

Mat : Pour ma part je trouve que c’est une scène incroyablement diversifiée et remarquable. C’est aussi une scène qui des revendications politiques et qui dit ce qu’elle pense. Je crois que la scène française n’a vraiment plus rien à envier aux étrangers. Elle a vraiment un style, une personnalité et des convictions. Le public ne s’y trompe pas. Regarde à quel point les groupes français ont cartonné au Hellfest cette année par exemple.

  • Quels sont vos projets futurs?

JS : Nous devrions sortir le clip de Angel courant septembre et nous préparons notre prochain enregistrement pour début 2020.

  • Une tournée de prévue ?

JS : Nous continuerons dans les mois qui viennent à sillonner la France à notre rythme et au gré des opportunités qui s’offrent à nous, comme nous l’avons fait jusqu’à présent. Rod est encore un peu jeune pour enchaîner de nombreuses dates d’affilée. Nous avons besoin de lui pour de nombreuses années encore…

  • Vous sentez vous concerné par la cause environnementale ? A quel niveau ?

Mat : Bien sûr que nous nous sentons concerné ! Comment ne pas l’être. J’ai peur cependant que l’attitude de bon sens comme le tri des déchets, la consommation de produits transportés en circuit court, le respect de la nature, le refus de consommer un certain nombre de produits et la chasse au gaspillage ne suffisent plus. Nous faisons en tout cas de notre mieux. Ce n’est certainement pas suffisant.