Rechercher

Découvrez DE'WAYNE : "Un jeune Kurt Cobain... Pas assez blond pour le Rock N Roll"

Mis à jour : il y a 6 jours


5 ans après s’être rebellé contre le plan de vie de ses parents et avoir quitté le Texas pour LA, le talentueux jeune artiste fait aujourd’hui de la musique avec Anti-Flag & Tom Morello.


Récemment signé par Hopeless Records, le chanteur/rappeur originaire de Houston au Texas, se lance sans crainte dans la scène Rock en tant qu’amateur de mixage de genres.


Tout comme dans un musée, De’Wayne Jackson parcourait le monde de la musique en s’arrêtant à tous les genres qui touchaient son âme, l’étudiaient et essayaient de l’intégrer dans son art. Il n’arrêtait pas de réinventer son son tout en explorant son identité. Aujourd’hui, avec la sortie de ses 2 premiers singles via Hopeless Records, "National Anthem" et "Radio-Active" en plus de ses récentes collaborations avec Anti-Flag sur « A DYING PLEA VOL. 1 » et « A DYING PLEA VOL. 2 », on peut crier : C’est De’Wayne !


Ecoutez "Radio-Active" :


"A Dying Plea Vol. 1" est une chanson puissante sur laquelle Anti-Flag a fait équipe avec De’Wayne, Tom Morello, Marcia Richards (The Skints), Jalise Della Gary et a été créée le jour de l’élection.

Le 17 NOVEMBRE 2020, la piste a été suivie de "A Dying Plea Vol.2", avec à nouveau De’Wayne, Tom Morello, Marcia Richards ainsi que Jordan Montgomery.



Regardez la puissante vidéo de "A Dying Plea Vol.1" ci-dessous :


La route sinueuse dans la musique De’Wayne a commencé quand il était jeune. Il a grandi avec la scène R&B de Houston, le Hip-Hop et la musique gospel et a commencé à écrire des chansons à l’âge de 14 ans. À un jeune âge, De’Wayne savait déjà qu’il n’était pas né pour s’adapter à un moule et refusait de se contenter du chemin de vie que ses parents avaient prévu pour lui. Jackson voulait plus mais ne savait pas ce qu’il cherchait exactement jusqu’à ce qu’il déménage à LA à l’âge de 19 ans. Il a plongé dans un voyage de découverte de soi qui était loin d’être facile. L’ami avec qui il a déménagé est parti, et le jeune de 19 ans de Houston s’est retrouvé seul dans un petit studio à Los Angeles sans rien. Parlant à Interview Magazine de sa vie quand il a déménagé à Los Angeles, De’Wayne se souvient :


"J’avais un matelas gonflable qui n’a pas explosé après quelques semaines. Je travaillais deux fois chez Sherwin-Williams et Taco Bell, et je me démerdais de la vie"

Même s’il n’avait rien, Jackson n’a jamais perdu confiance en lui. Les difficultés qu’il a surmontées lui ont ouvert les yeux sur la vie réelle et lui ont fait comprendre qu'atteindre la carrière qu’il voulait pouvait prendre beaucoup de temps et de virages vers la construction d’un ensemble de compétences pointues et de trouver un lien plus profond avec son vrai soi.


L.A lui a permis de se trouver enfin et de comprendre ce qu’il voulait vraiment faire, entrer dans la musique rock était le début d’un tout nouveau chapitre dans la vie de De’Wayne.


"Le jeune Kurt Cobain arrive. Je ne veux pas être effacé"

Cette phrase de son dernier album Radio-Active, se réfère à De’Wayne découvrant qu’il y avait un gamin rock’n’roll en lui qui n’est pas sorti jusqu’à ce qu’il entende "Nevermind" de Nirvana. Et maintenant, il ne veut pas être empêché d’entrer dans le monde du rock.


Dans un entretien avec MTV, De’Wayne parle de son tournant :


"C’était un de ces moments où vous étiez dans votre petit studio et Nevermind était une recommandation. Je ne l’avais jamais entendu. Je n’ai pas honte de dire ça. Je n’avais jamais vraiment écouté de musique rock jusqu’à ce que je vienne à L.A. Mais, une fois que j’ai entendu cette merde, j’ai pensé, "je suis juste comme du rock and roll, peu importe ce que ça veut dire". C’était juste mon énergie. J’étais genre, "c'est ça ! c’est ce que je veux faire". Une fois que j’ai entendu ce son et cette angoisse, cela m’a relié à bien plus qu’à une chanson que mes parents m’ont montrée ou à quelque chose que j’ai entendu à l’église ou à quelque chose que j’avais vécu chez moi."

Cependant, pour un jeune homme noir qui a été influencé par une formule inhabituelle des genres musicaux, essayer d’intégrer la scène rock présente un autre défi. Il s’exprime dans une autre ligne du single Radio-Active :

"Je ne suis pas assez blond pour le rock’n’roll donc je n’aurai pas de radio."

Le jeune homme de 25 ans est conscient du chemin difficile qu’il a choisi, mais il n’a pas peur. En parlant à Kerrang cette année, De’Wayne a mentionné qu’il avait toujours eu foi en son voyage même s’il n’avait aucune raison de croire en autre chose que lui-même. Il a également donné la raison pour laquelle il pense que les gens devraient l'écouter :


« Je pense qu’ils en ont besoin. Il y a actuellement un tournant dans la musique alternative et la musique rock qui est si belle et si fraîche. Cela ne ressemble peut-être pas à ce que les gens ont toujours envisagé, mais croyez-moi, ils devraient écouter. Je pense qu’ils préfèrent probablement de très bonnes chansons, et s’ils écoutent ce qui se passe en ce moment dans ce monde de new wave, punk, peu importe comment on l’appelle, c’est vraiment une bonne chose. Je pense qu’ils devraient certainement comprendre qu’il y a un grand changement en ce moment, et nous en faisons partie. Et j’espère qu’ils le feront aussi. »

Regardez la première performance en direct de Radio-Active lors de l’événement Mental Notes du Hot Topic :


SUIVRE DE'WAYNE : FACEBOOK | INSTAGRAM | TWITTER | SPOTIFY



Traduit de l'anglais à partir de l'article de Boushra Benk que vous trouverez ICI !

14 vues
RECOMMENDED FOR YOU