Rechercher

CHRONIQUE : Requiem For Apocalypse Sangdragon



Requiem for Apocalypse

Salut à vous, chasseurs de dragon

Il est difficile aujourd'hui de trouver un dragon vivant à zigouiller joyeusement, probablement aussi difficile que de trouver des musiciens qui ont une vraie proposition sincère et authentique. Beaucoup « se cherche un style » ou encore réchauffe du déjà réchauffé.

Et puis parfois, venu du fin fond d'une forêt sombre, caché dans son antre rocailleuse, se terre la bête légendaire, un joyau de pure énergie serti dans son front écailleux brille de mille feux et nous ébloui, juste le temps de détourner notre attention avant que le monstre nous dévore d’un coup de ses mâchoires puissantes.

Et cet album de Sangdragon nous dévore tout cru intégralement. Un monstre de créativité, un bijou d'authenticité musicale.

Le Sangdragon ne crache pas souvent du feu mais quand il le fait ce n'est pas pour rien. Deux albums en 17 ans mais deux ovnis interplanétaires !

« Requiem for Apocalypse » nous embarque dans un univers musical unique aux multiples facettes, combinant les genres et les sonorités avec génie, nous faisant voyagé dans des contrés magiques et dangereuses. Réduire Sangdragon à un seul style musical serait difficile et inadapté ou alors on pourrait dire que c'est du Black symphonique folk prog trash classique lyrique…

Merci de cette diversité qui fait que l’album survis à la réécoute, encore et encore.

Le chant masculin est puissant et charismatique tranchant avec la voix féminine lyrique et douce. Les guitares saturées sont parfois incisives, parfois violentes et d'autres fois lancinante et enfin mélodiques. La production a su parfaitement profiter de cette profusion instrumentale et l’a mis parfaitement en valeur, jonglant avec les différents protagonistes afin qu’ils s’expriment au bon moment pour renforcer l’ambiance générale. Un véritable opéra mystique ! On dirait presque du Basil Poledouris !

Ajouter à cela nombres d'instruments diverses : violon, cuivres, percussions… tout ça produit avec brio, ça nous donne un chef d'œuvre venu de l'est !

Merci Sangdragon pour ce cadeau que vous nous faites, merci pour ce magnifique opus.

Je ne sais pas ce que vous avez prévu tout de suite, moi je retourne l’écouter.

Tristan Le Viking

1 vue