Rechercher

Chronique Endarkenment Anaal Nathrakh

Bonjour amoureux de la violence,

Bon alors dire que Anaal Nathrakh est un groupe qui joue de la musique violente c’est comme dire que l’eau mouille.

Pour les amateurs de musiques douces et les sensibles qui se droguent à la berceuse, passez votre chemin ! Anaal Nathrakh c’est l’équivalent musical de ce que l’on ressent lorsque l’on passe sous un train et qu’ensuite une météorite géante nous tombe sur la couenne.

C’est violent, ultra violent même, mais réduire ce groupe à un black/grind metal hyper agressif serait trop réducteur, car la musique de Mick Kenney est vraiment bien plus que cela !

Sur ce nouvel opus, il touche au génie pur, si on fait abstraction de l’extrême technicité des riffs hyper rapide et d’une batterie digne d’une mitrailleuse lourde, on trouve un enchevêtrement de sons et d’harmonies qui nous insufflent une myriade de sentiments plutôt de l’ordre du malsain et de la colère.

Ma première écoute s’est effectuée dans le train, du retour de boulot et ça a bien faillit finir en fait divers… Heureusement que je n’avais pas mon lance-flamme portatif made in Elion Musk sous la main !

La rage pure, voilà comment résumer cet album en une phrase, une rage pure, brute, animal, presque reptilienne, qui vous prend aux trippes et vous submerge violement.

Dave Hunt, le chanteur, quand on le rencontre c’est certainement la personne la plus douce et la lus posée que j’ai rencontrée, avec ses allures bonhommes et son physique de nounours, il pourrait faire le père noël dans un orphelinat… Mais quand on entend sa voix, mais quelle puissance ! Quelle maitrise, j’en ai des frissons rien qu’à en parler, il navigue entre différentes tessiture et tonalité avec une aisance hors du commun, déformant sa voix pour lui infliger des nuances aussi étonnantes que dérangeantes (Libidinious, Feed the Death Machine). Bravo, bravo, mille fois bravo !

Parmi tous ces titres d’excellente facture, il en ressort un qui a toute mon affection : Requiem, j’avoue que j’attendais secrètement quelque chose comme ça de la part d’Anaal Nathrakh, j’ai même dû faire quelque pacte satanique pour ça… Quoi de plus jouissif qu’un Dies Irae version Anaal Nathrakh, juste magnifique !

Anaal Nathrach, udhras beothadh, dochioll dian fe !
Bonne apocalypse à tous.

Anaal Nathrakh "Endarkenment" available now. Buy Here: https://www.metalblade.com/anaalnathrakh


01. Endarkenment

02. Thus, Always, to Tyrants

03. The Age of Starlight Ends

04. Libidinous [A Pig with Cocks in Its Eyes]

05. Beyond Words

06. Feeding the Death Machine

07. Create Art, Though the World My Perish

08. Singularity

09. Punish Them

10. Requiem



10 vues
RECOMMENDED FOR YOU