« Apocalyptic States Of Art » Review by Myrt 30/09/2017

Aujourd’hui, on parle d’une sortie récente et d’un groupe français qui plus est. Arcãnum, c’est leur nom, nous livrent ici un EP intitulé Apocalyptic States Of Art.

 

Originaires de Périgueux, c’est bien, je révise ma géographie française en rédigeant les articles, ils proposent ici leur première sortie officielle, (si on ne compte pas les démos), le tout disponible en écoute gratuite sur bandcamp et plus récemment sur youtube.

L’EP compte cinq pistes :

Reborn,

A.S.A,

Apocalyptic States Of Art,

Sand Sound,

Game et Self-Control.

Dès la première écoute, j’ai totalement accroché, j’ai même douté du fait que c’était leur premier EP, tant j’appréciais. C’est plutôt rare, dans mon cas, d’aimer un nouveau groupe si rapidement, mais les coups de cœurs arrivent parfois !

 

Reborn : On commence bien, très bien même. Cette piste est complètement rock, ce qui n’est pas pour me déplaire. Je me suis plusieurs fois surprise à hocher la tête en rythme, un bon signe donc.  Je suis tombée sous le charme de la ligne de basse, que je trouve géniale, et qui me donne complètement envie d’apprendre à la jouer moi même. En parlant de tomber sous le charme, la voix du chanteur ! Je trouve qu’elle est en parfait accord avec la guitare, bien que je la trouve un peu en retrait, avec un effet que je ne saurais décrire, un peu particulier, mais qui vient ajouter une dimension spéciale à la chanson !

 

ASA : La chanson éponyme de L’EP, elle a plutôt intérêt à envoyer du pâté. Bon. Pari réussi ! Je me demande d’ailleurs si elle n’est pas ma préférée de l’EP. On débute plus calmement que la précédente, mais ce n’est que pour mieux laisser place à de mémorables riffs de guitare ! La chanson a un je-ne-sais quoi qui me rappelle Faith No More, peut-être dans certains passages du chant.. Bon point donc !

 

Sand Sound : Je crois qu’on a là plus mélancolique des cinq tracks, le chant est clairement empli d’émotions, un peu en peine je dirais, du moins, tel est mon ressenti. La chanson est très agréable, et je suis absolument fan de la guitare qui vient débuter le morceau, elle est apaisante, et présage de l’ambiance générale de la chanson. La basse est beaucoup mise en avant par moment, et c’est bien de le souligner, ça manque un peu pour certains groupes, et c’est plus qu’appréciable ici, bravo ! En bref, elle est poétique et alterne entre plusieurs phases musicales plutôt sympathiques.

 

Game : Celle là aussi nous met bien niveau ambiance mélancolique, j’ai longuement hésité pour savoir laquelle de Sand Sound ou Game était la plus ‘triste’, si je puis dire. Avec ses «  you’re gone » lancés comme une complainte, peut être à l’être aimé (?), on est plutôt dans un presque chagrin. Au final c’est elle, ma préférée (Indécision quand tu nous tient..). Je crois que cela traduit de la qualité du groupe, chaque chanson que j’écoute devient ma favorite, une sorte de cercle vicieux éternel, mais ça ne me déplait pas. La guitare me marque énormément sur ce morceau, elle est puissante, mais n’accapare pas toute l’attention, et puis elle est entêtante. Je trouve qu’il y a une très belle harmonie dans cette chanson-ci (Même si les autres sont également harmonieuses, évidemment, mais celle-ci à un je ne sais quoi de plus qui m’attire !).

 

Self-Control : La cinquième piste est à mon goût, la plus metal de l’EP, des petites notes de heavy qui se mêlent au rock de ces talentueux Périgourdins, ou Périgordins, selon vos goûts et vos valeurs. Parfaitement exécutée, elle donne une furieuse envie de headbang. Mais il faut avoir du.. Self-Control ! Oui, oui je vais brûler pour cette blague de piètre qualité, je m’en excuse. Une voix qui lead parfaitement la chanson, un rythme entrainant, et toujours cette guitare qui me met en extase ! On note quand même quelques passages qui viennent calmer le rythme soutenu de ce morceau, mais il vient tout de même conclure l’EP avec une bonne dose d’adrénaline et de metal qui fait plaisir !

 

 

En résumé : C’est bien. Bon c’est peut-être une conclusion trop concise.. Arcãnum est pour l’instant ma découverte favorite de cette année, j’adhère totalement à ce style rock teinté d’un peu de metal, et je ne peux que vous conseiller de foncer écouter Apocalyptic States Of Art, ça vaut clairement le détour. Et puis ils méritent de gagner en visibilité ! Ça leur permettrait peut-être de proposer quelques dates auxquelles je me rendrais avec une graaaande joie !

Chloé

Suivre ARCÃNUM

  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon

ARCÃNUM

« Apocalyptic States Of Art »

Full Album 2017

logo-hellfest.png
unnamed (1).png